Reflexions

La Peinture

Le peintre exprime des moments de vie au fur et à mesure que l'on avance.
Il y a des moments contradictoires ; c’est le sens de la vie.


 

Humilité

Je peins au plus près de mon état d’esprit et de ce que je vis.
Je me rapproche de mon âme.


 

Apparence

Il y a d’abord la couleur puis les formes et la matière.
Ensuite vous êtes attiré(e), touché(e), intrigué(e), appelé(e) et parfois repoussé(e).
C’est à cet instant que vous glissez dans l’œuvre.


 

Humble

La peinture n'a pas besoin d'autant de prétentions intellectuelles, elle doit naître de l'artiste, vivre à travers le regard des visiteurs et transmettre des émotions.


 

La mort

Juste-là, elle guette, nous n'avons que l’amour et l’instinct de survie pour la combattre.
Être artiste, c’est un investissement, une réflexion, une évolution permanente.
C’est une obsession qui me fait du bien.


 

La vie

On hésite toujours entre deux chemins : la folie ou la raison. La raison est le juste milieu pour tous.
La folie apporte ses métamorphoses… Il faut du courage et/ou de l’inconscience pour l'explorer.


 

Rationnel

On ne peut pas être rationnel quand on peint, surtout si on peint avec son cœur.


 

Envie d’être peintre

Peindre est devenu une évidence le jour où j'ai pu reparler à mon père. J'ai déposé cette "ombre" destructrice sur mes toiles. Alors, j’ai su que j'étais sur la bonne voie.
Peindre est un exercice qui touche à l’intime et qui évolue en permanence.

 

 

L’âme et le corps

Le geste est le prolongement de ce que l’on a à l’intérieur de notre âme.
Plus tu vas chercher profondément et plus ton geste sera fluide, précis et naturel.
C’est une vraie quête de pouvoir exprimer une émotion avec quelques coups de couteaux.

 

 

Tableaux réussis

Un tableau est réussi quand il fait naître chez le visiteur des histoires que son imaginaire lui raconte.

 

 

Bleu outre-mer

Bleu comme l’océan indien : puissant, changeant, profond, sombre et lumineux...
Je peindrai toujours la mer, mon équilibre se trouve-là.

 

 

Vérité

Je suis un instinctif. Cela est parfois excessif mais nécessaire pour atteindre ma vérité ; c'est ce que je tente d'exprimer à travers mes toiles. 

 

Fantômes

Toute la partie "ombres" représente les manques et les vides de mon enfance que j'ai besoin d'exprimer. Paradoxalement, c'est grâce à deux femmes que j'ai pu le faire, lors d'une rupture et d'une rencontre. 

Mes fantômes seront toujours une source d'inspiration profonde.

 

La rencontre

Elle me permet de me poser, de faire évoluer ma peinture, d'avoir un oeil plus critique sur la vie en général, sans déserter ma folie. Enfin, je commence à être moi-même.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
©Tous droits réservés à Patrick Barriere